#Replay web conférence « Médiatraining : Les techniques pour parler aux médias et être un bon client, ça s’apprend! « 

replay-webconference-mediatraining algolinked

Ce n’est pas toujours simple de parler devant un micro, à la radio… surtout si c’est la 1ère fois. Avec son médiatraining, AlgoLinked vous dévoile les techniques utilisées par les professionnels : comment gérer les objections, les questions pièges, les émotions, la gestuelle…

Les objectifs du médiatraining : vous aider à bien vous préparer pour mettre toutes les chances de votre côté pour faire passer vos messages auprès des médias mais également gagner en assurance et en confiance.

Ce médiatraining s’adresse :

– Chef d’entreprise, dirigeant
– Responsable ou Directeur de la communication, porte-parole.
– Toute personne amenée à prendre la parole devant les médias.

 

photo Jacky Isabello

 

Ce médiatraining est animée par Jacky Isabello, @Jacky_Isabello

Co-fondateur d’AlgoLinked (15 ans d’expériences dans la communication RP)

 

> Voir laWebconférence « Médiatraining : Les techniques pour parler aux médias et être un bon client, ça s’apprend! »

 

Nous abordons les points suivants durant le médiatraining

  • Préparez votre prise de parole en amont

 

      • Les 7 questions à se poser
      • Allez droit au but et dégagez l’idée/ le message principal
      • Votre plan doit être lisible et dynamique
      • La méthode “ORAL” vs “ADIR”
      • Répétez! Répétez! Répétez!

 

  • Comment gérer ce qui est imprévisible?

 

      • Gérer votre trac
      • Gérer le non verbal qui parle pour vous… ou contre vous
      • Gérer les critiques : la méthode ECAPA pour canaliser l’énergie de l’autre
      • Gérer les questions embarrassantes

 

  • Notre conseil bonus : Le silence rend plus fort

 

Préparez votre prise de parole en amont

Les 7 questions à se poser

  • A qui vous adressez-vous? le profil des participants
  • Qui parle? au nom de la direction? à titre pro ou perso? Dites le!
  • Pour quoi? votre but : informer, expliquer, sensibiliser, convaincre…?
  • Quelle forme? exposé, discours, conférence, discussion, débat, cours, formation…?
  • Faudra t’il être informatif? pédagogique? technique? imagé?
  • Quel style? humour, neutralité, autorité, chaleur
  • Quelle durée? 10, 20, 30 min ou +, préparez toujours plus court
  • Quel équipement? demandez le plan de salle, matériel disponible : vidéoprojecteur, ordinateur, écran, micro…

Allez droit au but et dégagez l’idée/ le message principal

  • Quel est l’essentiel de votre message? que doit-on retenir?
    • comment la résumer en 1 phrase/ en 1 titre?
    • sur quoi voulez-vous sensibiliser? faire adhérer?
  • Dites la 3 fois dans votre présentation : (intro, développement, conclusion, le public doit tout de suite capter votre message principal et le retenir.  A l’écrit la répétition est vite lassante mais à l’oral elle est indispensable
  • Utilisez 3 arguments maximum à l’oral (difficile d’en retenir plus)
  • Choisissez un ordre pour vos idées
    • soit commencez par l’argument décisif, le public sait d’entrée de jeu à quoi s’attendre
    • soit vous montez peu à peu en puissance pour créer une dramatisation et un effet de suspens

Votre plan doit être lisible et dynamique

  • Plan technique déroule toutes les idées de façon logique et exhaustive (revue de détail)
  • Plan classique va du général au particulier thèse/antithèse/synthèse
  • Plan journalistique va du particulier au général, l’événement illustre le concept
  • Plan dynamique la méthode “ORAL” (la Méthode Fabius), la méthode “ADIR” (la méthode inventée par le Parti Communiste)
    • O bjet : poser la problématique à résoudre (quoi)R éponse : donner le principe de la solution (pour quoi)A rgumentation : exposer les 3 temps forts avec un exemple (pourquoi)

      L ‘action : résumer les avantages et aider à réussir l’action gagnante (comment)

    • A ffirmer D émontrerI llustrer

      R ésumer

Répétez! Répétez! Répétez! Les erreurs c’est mieux de les faire sans public 😉

  • Isolez-vous pour vous mettre en condition et “faire comme si”
  • Dites votre texte à voix haute (profitez-en pour voir la durée)
  • Dites le avec vos mains et des gestes
  • Testez-vous devant un collègue ou un ami si vous pouvez pour avoir ses remarques

 

Comment gérer ce qui est imprévisible?

Gérer votre trac : le trac est un dopant naturel! Il fonctionne en 2 temps : Alarme/ Adaptation

Temps 1 : Alarme → réaction automatique instantanée

Il dure quelques secondes. Effets peu visibles, varient selon les températures : respiration oppressée, gorge nouée, bouche sèche, accélération cardiaque, chaleur, rouge aux joues, mal au ventre, On en cumule 2 ou 3 max, ouf 😉

Temps 2 : Adaptation → processus volontaire

AVANT : bien se préparer, répéter, faire des fiches avec mots clés

PENDANT : se rappeler que vous avez le droit à l’erreur, rester soi-même, se détendre, penser à respirer par le ventre, faire des pauses, ralentir le débit

Gérer le non verbal qui parle pour vous… ou contre vous : Votre corps parle, alors entraînez-vous à bien le faire parler!

  • Votre posture : verticalité, ancrage au sol, centre de gravité dans le bassin, base en V
  • Vos déplacements : souples, dans les silences ou sur une transition (jamais sur l’idée), éviter d’avancer/reculer
  • Vos gestuelles : gestes calmes, ouvert, à la taille
  • Votre visage : serein, sourire nuancé
  • Votre regard : présent, pétillant, attentif vers toute la salle
  • Votre voix : tonus, articulation claire, pause respiratoire et silence, débit plus vif sur les exemples et les commentaires

Gérer les questions embarrassantes

  • vous n’avez pas de réponse à l’instant
  • la question souligne le point faible de votre présentation
  • ce point vous est mal connu…

Les techniques

  • Dites simplement votre ignorance : “J’ignore ce point et je vais me renseigner” utiliser lorsqu’on a prouvé son expertise. C’est le contre-exemple El Kohmri
  • Retournez sa question à l’interlocuteur : “Dites nous d’abord votre point de vue”
  • Posez une question en retour : “Savez-vous que…”
  • Généralisez et allez sur un terrain plus confortable : principes, ordre de grandeur…
  • Répondez par un exemple, une comparaison, une citation
  • Reposez le problème/ reformulez le à votre façon
  • Mettez la réponse en attente puis traitez la à un moment plus propice
  • Faites appel au groupe : “Quelqu’un a t’il la réponse à cette question”
  • Répondez avec humour mais jamais ironie

Conseil bonus du MédiatrainingLe silence rend plus fort

Certains cas délicats (pression, déstabilisation, polémique…) : silence et maîtrise de soi

Face à l’insistance et à la pression, faites le disque rayé

 

Répétez votre réponse, sans impatience ni ironie, puis faites silence, le demandeur va finir par se lasser… et céder.

ex de cas : “ non ma fille tu es trop jeune, tu ne sortiras pas ce soir” et des millions d’autres exemples.

Face à l’insistance et à la pression, faites l’édredon

Un édredon “réagit mollement” : constatez la position de l‘interlocuteur et restez neutre

  • Si c’est un fait avéré, dites seulement : “C’est vrai”, “C’est un fait” + SILENCE
  • Une opinion : “Bon”, “C’est votre droit”, “C’est un point de vue” + SILENCE
  • Un mensonge : “Non”, “Vous dites que…”, “Tiens je suis surpris” + SILENCE
  • Un ressenti : “Je comprends bien”, “Je me mets à votre place” + SILENCE

Face à l’escalade de la critique, à une polémique, faites le sphinx : contrôle absolu de son corps, de l’expression du visage et de sa respiration

  • restez neutre, impassible et silencieux
  • se limiter à un hochement de tête, un son “mmmh…mmmh..”, marquez un temps puis enchaînez

 

 

Laisser un commentaire